Association

Créée en 1990, l’APAPHPA (Association pour l’accueil des Personnes Handicapées et des personnes âgées) a grandit au fur et à mesure de la création de ses établissements, et elle est aujourd’hui une entreprise à part entière, gérant 5 établissements sur deux sites accueillant près de 300 Résidents et employant environ 250 personnes.

Mais si sa gestion et son organisation ont dû s’adapter à son développement, les valeurs qu’elle porte sont toujours les mêmes depuis sa création.

Histoire et valeurs

L’APAPHPA est née d’une histoire personnelle vécue par Madame Janine Cayet, fondatrice de l’association, sur les conditions de prise en charge des personnes handicapées mentales vieillissantes dans notre pays. En effet, dans les années 90, ces personnes n’avaient pas d’autres lieux de vie que l’hôpital psychiatrique dans lesquels elles n’étaient pas considérées comme des personnes mais plutôt comme des malades.

Aussi, avec  un groupe d’amis, est né le projet de bâtir un foyer où elles puissent être accueillies « comme à la maison ».

1998

Ouverture du premier établissement à Richebourg. Elle est baptisée « la Maison de Lyliane » et devient le premier établissement pour personnes en situation de handicap vieillissantes de ce type dans la Région Ile de France.

2003

L’Association ouvre son deuxième établissement pour répondre aux besoins de certains résidents  devenus plus dépendants en vieillissant : le foyer d’accueil médicalisé (FAM) situé sur le même site de Richebourg. Les résidents peuvent y poursuivre leur vie dans des conditions adaptées à l’évolution de leur santé.

2007

Ouverture de trois nouveaux établissements, toujours pour des personnes en situation de handicap mental mais cette fois plus jeunes, à partir de 18 ans, sur le site de Sainte-Mesme dans le sud des Yvelines afin de répondre encore un peu plus aux besoins de places en établissements spécialisés.: un E.S.A.T, un foyer d’hébergement et un foyer de vie.

Dès sa création, l’Association a eu comme objectif de permettre à ces adultes, malgré leurs handicaps, de vivre pleinement leur vie, d’avoir des projets, des envies et de pouvoir les exprimer.

Aujourd’hui  encore, l’Association est portée par cette volonté de donner à ces personnes le choix de vie qu’elles souhaitent. Pour permettre ce choix, elle a œuvré dès l’ouverture de son premier établissement pour que celui-ci soit une « maison » pour tous ceux qu’elle accueille et qu’elle accompagne. Une  maison dans laquelle les résidents se sentent comme chez eux et où ils peuvent faire des projets. L’Association attache également une importance très forte à la « bien-traitance » des résidents : une Charte éthique de la prévention de la maltraitance et de la promotion de la bientraitance est inclue dans son projet associatif. (lire ici).

De même, à travers les différentes activités qui leur sont proposées, l’Association tient particulièrement à ce que ceux-ci puissent avoir un lien avec le monde extérieur et  être intégrés dans la société par des activités largement ouvertes vers la ville.

L’Association a voulu créer un environnement favorisant le bien-être tant collectif qu’individuel, afin non seulement de vivre agréablement mais aussi de s’épanouir au mieux de son potentiel pour que les résidents des Maisons de Lyliane soient reconnus et respectés dans leur intégrité de personne et que leur désir de vie soit reconnu et accompagné.

Conseil d’administration

Monique Pigé, Présidente
Chevalier de la Légion d’Honneur,
Membre fondateur

Catherine Liégeois, Trésorière

Catherine Simonet, Trésorière adjointe

Raphaël Fantin, Secrétaire

Richard Boukobza, Secrétaire adjoint

Janick Géhin, Administrateur

Annick Callu, Administrateur

Andrée Muller † Membre fondateur